Comment demander des conseils à un écrivain ?

Comment demander des conseils à un écrivain ?

En tant qu’écrivain, j’ai souvent été amenée à demander des conseils autour de moi pour améliorer mon écriture. On m’en a aussi réclamé, et je suis toujours ravie d’en donner. Mais plus le temps passe, plus je me rends compte que les gens ne savent pas toujours comment s’y prendre pour contacter un écrivain. Messages maladroits, questions vagues, idées imprécises… Je vais vous livrer mon point de vue et celui d’autres écrivains sur la méthode pour contacter un auteur.

Contacter un auteur

Comment choisir son écrivain ?

Tout d’abord, il est important de déterminer la nature de votre demande. Je ne parle pas ici de messages pour dire à votre auteur préféré que vous avez adoré son dernier livre. Cet article se concentre sur la demande de conseils ou d’informations sur l’écriture en général.

Si vous souhaitez, par exemple, des conseils sur les méthodes de publication dans une maison d’édition, ne choisissez pas forcément un auteur auto-édité. De même, si vous voulez savoir quelle méthode employer pour écrire un roman, n’allez pas parler à un essayiste.

Beaucoup de jeunes auteurs ont tendance à ne pas cibler lorsqu’ils se tournent vers leurs confrères plus expérimentés. Et le problème est le même en ce qui concerne l’édition. Nombreux sont ceux qui envoient leur manuscrit à toutes les maisons qu’ils connaissent, sans tenir compte de la ligne éditoriale et des collections de cette dernière. Par exemple, n’envoyez pas votre saga de fantasy aux Éditions de Minuit, je doute qu’ils vous répondent…

Donc dans un premier temps, réfléchissez aux questions que vous souhaitez poser. Une bonne idée peut être de les lister sur une feuille, pour avoir une vue d’ensemble. En fonction de celles-ci, choisissez les auteurs en conséquence. Vous pouvez bien sûr envoyer différentes questions à plusieurs écrivains, selon leur accessibilité et leurs domaines de compétence.

Que demander à un écrivain ?

Bon, vous savez que vous voulez contacter un écrivain, mais vous êtes confus et ne savez pas quelles questions poser. Tout dépend de vos attentes. Voici quelques idées de questions :

Vous souhaitez des conseils d’écriture

  • Quelles sont vos inspirations ?
  • Comment savoir qu’une idée est bonne ?
  • Comment développer ses personnages ?
  • Quelle routine d’écriture adopter ?
  • Comment choisir son titre ?
  • Comment découper son livre en chapitres ?

Vous avez besoin de conseils pratiques

  • Comment protéger son livre ?
  • Quelle maison d’édition choisir ?
  • À qui faire relire son manuscrit ?
  • Que dire dans sa lettre pour l’éditeur ?
  • Le dépôt légal est-il essentiel ?

Bref, vous saisissez le principe : des questions ciblées.

Demander conseil

Je parle d’expérience, un écrivain sera bien plus enclin à répondre à des demandes précises. Si votre message est trop vague ou trop général (Comment on écrit ? Pouvez-vous me donner des conseils d’écriture ?), il aura tendance à décourager votre interlocuteur. Mettez-vous à sa place, la plupart des auteurs reçoivent beaucoup de sollicitations. Il est donc compliqué pour eux de passer une heure à détailler chaque étape du processus créatif.

De plus, arriver avec des questions bien définies montrera que vous avez réfléchi et que votre projet est sérieux. Votre livre est un véritable objectif qui mérite d’être soutenu, et pas une simple lubie qui aura changé la semaine suivante. À titre personnel, je sais que je préfère grandement venir en aide à des auteurs en herbe qui savent ce qu’ils veulent.

Rappelez-vous néanmoins que si tout conseil est bon à prendre, il ne faut pas moins en demeurer critique. Un écrivain vous fera part de ses méthodes à lui, il vous offrira des pistes à explorer. À vous par la suite d’expérimenter et de voir ce qui vous correspond à vous pour mener à bien votre projet de livre.

Et surtout, surtout : ne tombez pas dans le harcèlement. La plupart des écrivains, moi la première, sont ravis de vous donner des conseils. Mais rappelez-vous qu’ils ont une vie, un travail, des contraintes… et pas forcément le temps de répondre à un questionnaire de vingt pages recto-verso sur vos interrogations littéraires. Allez droit au but et choisissez vos questions avec soin.

On s’efface pour laisser la parole

Forcément, lorsqu’on parle à un auteur « confirmé », la tentation est grande de lui raconter en détails ses projets d’écriture. Mais rappelez-vous que vous êtes là avant tout pour obtenir des conseils et des retours d’expérience, pas pour faire étalage de vos productions personnelles.

Je l’ai dit, certains auteurs reçoivent énormément de sollicitations. Il leur serait totalement impossible de passer plusieurs heures avec chaque écrivain en herbe à les aiguiller sur le déroulement de leur histoire de A à Z.

Les écrivains ne sont pas non plus des bêta-lecteurs, traduisez des lecteurs-tests. Ne leur envoyez pas d’entrée de jeu votre roman « juste » pour qu’ils vous disent ce qu’ils en pensent. Donner des conseils est une chose, mais relire un livre en est une tout autre. Il existe des tas de plateformes et forums qui proposent ce genre de services (gratuits ou payants).

Pour illustrer mes propos, je vous renvoie à la super vidéo de Samantha Bailly qui a parfaitement résumé les différentes réactions des personnes parlant à un auteur.

Les communautés d’écriture

Tous les écrivains ne sont pas accessibles. Personnellement, j’adorerais échanger avec le grand Rick Riordan, mais je n’ai pas son contact et je suis trop mauvaise en anglais.

Pour poser vos questions, vous pouvez tout autant vous tourner vers les groupes d’écriture destinés à échanger sur l’écriture. Il en existe sur Facebook ou sur Discord, par exemple, et d’autres ont leur propre forum.

Je n’ai plus besoin de vous présenter Génération Écriture, que je mets régulièrement en avant sur mon blog. Pour les petits nouveaux, cette association créée par de jeunes auteurs pour les jeunes auteurs a pour objectif principal l’entraide des écrivains. De nombreux projets sont régulièrement mis en place, comme un webzine trimestriel ou des tables rondes. Et bien évidemment, le forum permet d’échanger en direct avec les autres membres.

J’espère que ces conseils vous seront bénéfiques pour le jour où vous déciderez de demander de l’aide à un confrère. Une dernière chose : fuyez les écrivains qui tenteront de vous décourager d’écrire. En faisant mes recherches pour cet article, je suis tombée sur l’un d’eux… Ça m’a hérissé le poil !

Un immense merci pour avoir répondu à mes questions à Amélie Nothomb, Elodye H. Fredwell et Camille David ❤️

< Articles



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *