Idée cadeaux : 15 livres à offrir pour Noël

Idée cadeaux : 15 livres à offrir pour Noël

C’est bientôt Noël ! L’occasion de faire des cadeaux à sa famille… ou d’écrire sa propre liste au Père Noël. Pour vous inspirer, j’ai décidé de vous proposer 15 livres de genres et de types différents qui m’ont particulièrement plu. La sélection est totalement suggestive, et promis, il n’y a pas que de l’imaginaire. Alors, lequel va vous séduire ?

1. Un détour pour l’enfer – Christelle Lebailly

Un détour pour l'enfer

Résumé : Kate se réveille au beau milieu d’une forêt déserte. Elle n’a aucune idée de comment elle est arrivée là, mais très vite, l’évidence tombe : elle est morte et elle est au Purgatoire. La jeune fille se lance alors dans un véritable parcours du combattant pour tenter d’atteindre le Paradis et ne pas voir son âme sombrer dans les ténèbres. Y arrivera-t-elle… ?

Mon avis : si j’ai mis ce roman en tête de liste, c’est car il a été mon gros coup de cœur de 2020. Je lis extrêmement lentement, et j’ai dévoré Un détour pour l’enfer en moins d’une semaine, un véritable record personnel. L’histoire est terriblement prenante, les personnages très bien creusés. À chaque fois qu’on finit un chapitre, on retient son souffle et on veut lire la suite. Sans parler du style de Christelle Lebailly dont j’étais déjà tombée amoureuse avec son premier roman Lula et les monstres.

2. Les Chroniques de la Tour – Laura Gallego Garcia

Les Chroniques de la Tour

Résumé : depuis sa naissance, Dana est une enfant étrange, différente des autres. Elle en prend d’autant plus conscience quand elle réalise qu’elle est la seule à pouvoir voir et entendre son meilleur ami Kai, qui l’accompagne depuis toujours. Et encore davantage quand un étrange mage vient la chercher pour la conduire dans la Tour, un lieu où elle apprendra à maîtriser la magie. Mais bien vite, elle réalise que les choses ne sont pas si simples et qu’une malédiction pèse sur sa nouvelle demeure…

Mon avis : Les Chroniques de la Tour est certainement mon livre préféré de tous les temps. Je l’ai lu et relu, j’ai pleuré à chaque fois et je suis même allée jusqu’à nommer un de mes personnages Kai, en l’honneur de cette merveilleuse œuvre. L’histoire se lit très vite, elle fait voyager dans un monde fantastique où les apparences sont parfois trompeuses. Et j’ai tout de suite été intriguée par le mystère qui entourait Kai. Il existe trois tomes, La Vallée des Loups, La Malédiction du Maître et L’Appel des morts, ainsi qu’un tome bonus, L’Elfe Fenris.

3. Le Monde de Charlie – Stephen Chbosky

Le Monde de Charlie

Résumé : Charlie entre au lycée pour sa première année. Dans sa bulle, en décalage par rapport aux autres, vu comme un marginal un peu bizarre, il commence les cours, plein d’appréhension, encore fragilisé par le suicide récent de son meilleur ami Michael. Sa vie va changer quand il va faire la rencontre de Patrick et Sam, deux élèves de terminale qui vont lui faire découvrir la musique, les soirées… et la vie.

Mon avis : à l’origine, j’ai vu le film Le Monde de Charlie, avec Logan Lerman, Ezra Miller et Emma Watson, et j’ai véritablement adoré l’histoire. Il fallait donc absolument que je lise le roman qui l’avait inspiré, et je n’ai pas été déçue. Au départ, j’ai été surprise de découvrir qu’il s’agissait d’un roman épistolaire, un genre que je n’aime pas spécialement, mais dans Le Monde de Charlie, c’était si bien fait que j’ai été aspirée par le récit. J’avais l’impression de vivre la scolarité de Charlie, je voyais en lui tous les doutes et les interrogations que j’avais à l’adolescence. Un véritable voyage dans le passé qui m’a beaucoup émue.

4. Azazel – Isaac Asimov

Azazel

Résumé : dans ce recueil de nouvelles, l’auteur Isaac Asimov rencontre régulièrement son ami George qui lui raconte ses aventures avec son petit démon familier, Azazel. Ce dernier, haut d’à peine deux centimètres, tente régulièrement de venir en aide à George ou à son entourage grâce à ses pouvoirs. Malheureusement, les choses tournent souvent plus mal que bien, et on a affaire à des situations parfois très étonnantes !

Mon avis : je suis tombée totalement par hasard sur ce livre alors que je faisais des recherches sur l’ange Azazel pour mon roman In nomine Patris. Ça m’a intriguée, je l’ai lu. Puis relu. Puis rerelu. J’ai adoré l’humour d’Isaac Asimov, auteur que je ne connaissais que pour sa merveilleuse citation « J’écris pour la même raison que je respire, parce que si je ne le faisais pas, je mourrais. » Chaque histoire était cocasse, avec des retournements surprenants qui m’ont beaucoup fait rire. Bref, vous l’aurez compris, je le recommande chaudement.

5. Moi, Lucifer – Glen Duncan

Moi Lucifer

Résumé : Lucifer, l’ange déchu, le prince des Ténèbres, le Diable en personne, vient de recevoir la visite de l’archange Gabriel. Dieu lui propose un marché : un mois dans le corps d’un mortel, sans aucun pouvoir, et il pourra redevenir un ange. Plus par défi qu’autre chose, Lucifer accepte et se retrouve dans le corps de Declan Gunn, un écrivain raté, sans charisme et doté d’un petit pénis, qui vient récemment de mettre fin à ses jours.

Mon avis : restons dans la veine des anges et des démons avec le roman sans qui In nomine Patris n’aurait jamais vu le jour. On m’a conseillé ce livre un peu par hasard quand j’étais à la fac et j’ai pris une claque en le lisant. J’ai adoré l’humour piquant et très noir de Glen Duncan, mais également ses profondes réflexions sur l’humanité, le bien et le mal, la Bible et les croyances en général. Le personnage de Lucifer, qui est aussi le narrateur, est très bien développé, et toutes les anecdotes qu’il raconte le rendent vraiment attachant. Au point qu’il m’a inspiré un personnage que j’adore.

6. Adieu cancer – Guillaume Lamotte

Adieu Cancer

Résumé : Guillaume est devenu père pour la première fois quand il fait une terrible découverte : un double cancer le ronge. Entre ses séjours à l’hôpital, ses espoirs, ses doutes, ses craintes, il raconte le combat qu’il a mené contre la maladie et les réflexions qu’il a eues sur la vie tout au long de son parcours.

Mon avis : en lisant ce témoignage poignant, j’étais à cheval entre deux émotions très contradictoires, la profonde tristesse et la joie intense. C’est vraiment rare qu’un livre me fasse ressentir des émotions aussi fortes, et je pense que la plume de l’auteur y est pour quelque chose. Son style fluide rapporte cette sombre période qu’il a vécue et dont il est sorti car jamais, ô grand jamais, il n’a cessé d’espérer. Et comme la maladie est quelque chose qui me terrifie, ça m’a fait du bien de lire ce témoignage.

7. Paranoïa – Mélissa Bellevigne

Paranoïa

Résumé : Judy Desforêt est une véritable énigme pour la psychiatre de renom Lisa Hernest. Paranoïaque, suicidaire, mais également dotée d’une lucidité étonnante, la jeune femme raconte son histoire, avant qu’on ne l’ait violée et laissée pour morte en pleine nuit, en Angleterre. Elle parle de son passé, et notamment d’un certain Alwyn, un homme qu’elle seule peut voir et qui la suit comme son ombre depuis toujours.

Mon avis : comme pour Les Chroniques de la Tour, j’ai été séduite d’entrée de jeu par cette thématique de l’ami que seule l’héroïne peut voir. Ça ouvre tout de suite un grand mystère quant à son origine et ça m’a immédiatement donné envie d’en savoir plus. L’histoire alterne entre le point de vue de Judy et celui de Lisa, et toutes deux tentent tant bien que mal de démêler le vrai du faux. Je suis actuellement en train de finir le deuxième tome, Miroir, qui est tout aussi bien et intrigant !

8. Balthazar Fox – Pascal Brissy

Balthazar Fox

Résumé : Balthazar Fox est un jeune garçon qui cache un lourd secret, et pas des moindres, puisqu’il est venu au monde avec une queue de renard. Sa vie devient encore plus chaotique lorsqu’il découvre un étrange médaillon qui le transporte dans un autre monde peuplé d’animaux humanoïdes et parlants. Piégé là-bas, il va devoir faire équipe avec un ours, une renarde et un chacal pour briser la malédiction qui pèse sur ce monde et qui menace le sien.

Mon avis : en grande fan de littérature jeunesse, j’ai tout de suite été intriguée par ce roman, d’autant que la couverture m’a tout de suite fait de l’œil. J’ai trouvé l’histoire toute mignonne et ma lecture m’a bien fait voyager. Bien sûr, le style est très simple, puisqu’il s’adresse à de jeunes adolescents, mais c’est justement ce que j’ai aimé. Une lecture sans prise de tête qui m’a ramenée à mes premières lectures de collège.

9. Anus Beauté – Takeshi Ohmi

Anus Beauté

Résumé : Mitsuki Yakushiji, 16 ans, n’en peut plus. Il a tout pour être heureux, et pourtant, sa vie est un véritable enfer. En effet, il souffre d’hémorroïdes, un lourd fardeau qu’il doit cacher à tous ses camarades. Mais un jour, une étrange fille du nom de Shiori Miura découvre son secret…

Mon avis : imaginez, vous êtes tranquillement dans une librairie en train de chercher une encyclopédie du merveilleux (que j’ai fini par trouver) et votre regard tombe brusquement sur une couverture portant la mention « Anus beauté ». À la limite entre une poker face et un fou rire immature, j’ai pris ce manga, je l’ai feuilleté, j’ai ricané et je l’ai acheté. Et curieusement, j’ai beaucoup aimé l’histoire ! Je ne suis pas une grande amatrice de mangas, le seul que j’ai adoré est Fullmetal Alchemist, mais j’ai tellement ri en voyant les situations absurdes dans lesquelles Miura et Yakushiji se trouvent que j’en garde un très bon souvenir. D’autant qu’il n’y a que deux tomes, donc mon porte-monnaie est sauf !

10. Babor à la rescousse des cacahouates – Babor Lelefan et Hector de Gevigney

Babor à la rescousse des cacahouates

Résumé : Babor est furieux : son patron a préféré choisir comme successeur son rival, Elmerde, plutôt que lui. L’éléfan est forcé de quitter son entreprise et sombre dans la dépression. Son ami Charlie tente de lui remonter le moral, et tous deux se retrouvent embarqués dans une quête abracadabrantesques qui mènera Babor à la découverte de ses origines.

Mon avis : depuis des années, je suis une grande fan de Babor Lelefan, alias Clément Bérut, un youtubeur à l’humour… particulier. Alors, quand il a sorti sa bande-dessinée sur Ulule, je n’ai pas hésité et j’ai foncé. Dès le début, j’ai adoré l’histoire, on retrouvait bien l’humour tranchant du personnage de Babor, comme on peut le voir dans plusieurs petites vidéos. Ce qui m’a séduite d’entrée de jeu ? « Elmerde ». Il ne m’en faut pas plus pour rire. Team premier degré, abstenez-vous.

11. Robert des noms propres – Amélie Nothomb

Robert des noms propres

Résumé : quand Plectrude vient au monde, sa mère lui donne un nom hors du commun, qui lui servira de bouclier pour la vie incroyable qu’elle mènera. En grandissant, la petite fille entre en école de danse pour devenir petit rat de l’opéra. Entre passion et privations, elle réalise que son patronyme est bien choisi pour la protéger tout au long d’un parcours tortueux.

Mon avis : après avoir fait plus de quinze ans de danse, je suis restée une amoureuse de cette discipline. Je suis une grande fan des livres d’Amélie Nothomb, mais quand on me demande lequel je recommanderais en premier, c’est toujours Robert des noms propres qui ressort. J’ai beaucoup aimé suivre la vie de Plectrude et ses études de danse. On voit les privations qu’elle subit pour être la plus mince possible, les conséquences terribles sur son corps et son mental, puis comment elle tente de remonter la pente. C’est poignant, triste et beau à la fois.

12. Maxence et le trésor – Noël Desrivieres

Maxence et le trésor

Résumé : c’est l’été. Dans son petit village, Maxence accompagne son cousin à la pêche au bord de la rivière. Quelle n’est pas sa surprise quand il remonte dans son épuisette une pièce d’or étincelante. Une véritable chasse au trésor commence alors pour Maxence et ses amis. Entre secrets de famille et mystères dans le village, les enfants ne sont pas au bout de leurs surprises.

Mon avis : ce roman fut une très belle découverte que j’ai faite récemment. On est plongé dans un univers tout doux qui rappelle l’enfance, les vacances d’été, les moments en famille. J’ai particulièrement adoré voir les enfants construire une cabane dans la forêt. Je me suis souvenu de mes étés d’enfance en Bretagne, où je passais des après-midis entiers à construire des cabanes et à grimper aux arbres. Ce fut un véritable moment de nostalgie heureuse, un voyage dans le passé qui redonne le sourire en toutes circonstances !

13. La Sorcière de la rue Mouffetard et autres contes de la rue Broca – Pierre Gripari

La Sorcière de la rue Mouffetard

Résumé : monsieur Pierre a l’habitude de se rendre dans le café du père de Bachir, dans la rue Broca. À chaque fois, pour le plus grand plaisir du petit garçon, il raconte des histoires abracadabrantes. On y découvre Scoubidou, une poupée qui peut lire l’avenir, la véritable histoire de Lustucru et de la Mère Michelle, et bien sûr, la terrifiante sorcière qui vit rue Mouffetard…

Mon avis : toute petite, j’adorais aller chez mes cousines à Lyon et regarder Les Contes de la rue Broca, une série animée qu’elles avaient en VHS. Les histoires étaient toutes plus folles les unes que les autres et me rappelaient celles que me racontait mon grand-oncle Baba. Quand j’ai découvert que tout ça était tiré d’un livre, j’ai foncé et j’ai adoré me replonger dans cet univers fantasmagorique de la rue Broca. Maintenant, je n’ai plus qu’une envie, aller à Paris et voir si oui ou non, il y a une sorcière rue Mouffetard…

14. Grimm en tout genre – Génération Écriture

Grimm en tout genre

Résumé : ce recueil de sept nouvelles propose de (re)découvrir des contes des frères Grimm revisités. Ainsi, Hansel et Gretel devient un récit épistolaire, Cendrillon se passe à notre époque, sans magie, L’Esprit dans la bouteille nous transporte sur une autre planète… L’occasion de réviser ses classiques d’une façon originale !

Mon avis : en tant que membre de Génération Écriture, j’ai suivi de très près le lancement de Grimm en tout genre, un projet qui s’est étalé sur plusieurs années et qui découle d’un concours lancé sur Skyrock. En grande fan des contes et légendes classiques, j’ai beaucoup aimé redécouvrir toutes ces histoires qui ont bercé mon enfance avec un nouveau point de vue. Mon coup de cœur ? L’Esprit dans la bouteille en version science-fiction, le seul conte que je ne connaissais pas mais qui m’a totalement séduite.

15. Quand gronde le tonnerre – Mélany Bigot

Quand gronde le tonnerre

Résumé : sur l’île de Caran, un énorme orage éclate, le pire qui ait jamais été recensé. Le prince Ren ne s’en soucie pas plus que ça jusqu’à ce que, d’entre les nuages, quelque chose tombe du ciel et s’écrase dans la forêt. Il n’en fallait pas plus pour piquer sa curiosité et le convaincre de partir en expédition. Il ne le sait pas, mais ce qu’il s’apprête à découvrir risque de changer son avenir et celui de son peuple à tout jamais.

Mon avis : bon, je profite quand même de cet article pour faire un petit peu de pub. J’ai publié ce roman en juillet 2020, et je pense que c’est celui que j’ai le plus aimé écrire de toute ma carrière. Je me suis particulièrement attachée aux personnages et j’étais tellement triste de les quitter quand j’ai terminé le livre qu’après avoir pleuré, j’ai écrit plein de petits OS pour continuer d’être avec eux.

Bonus : Poubama – Stupidfictions

Poubama

Résumé : en pleine réunion entre présidents de la République, Barack Obama soupire. Il n’a d’yeux que pour Vladimir Poutine. Le Russe lui a volé son cœur et ne semble même pas s’en rendre compte. Alors que la guerre menace le monde à cause de sombres personnages en conflit, peut-être que la solution se trouve entre les mains de ces deux présidents que tout oppose. L’amour, plus fort que la guerre, sauvera-t-il la Terre ?

Mon avis : parfois, il m’arrive de lire sur Wattpad. Et j’ai eu la chance (?) de tomber sur ce véritable ovni qu’est Poubama. Très intriguée, je l’ai lu… et je suis probablement devenue la plus grande fan de cette œuvre au monde. Au point d’en faire une vidéo sur YouTube et d’écrire un article pour Génération Écriture. Je pense que c’est le livre le plus drôle que j’aie lu de ma vie. L’humour est totalement absurde, à chaque fois, on se dit que l’auteur ne peut plus nous surprendre, et pourtant, si. Ça n’a aucun sens, et c’est ce qu’il me fallait à une époque où je n’avais pas trop le moral. Et le bonus ? Comme c’est sur Wattpad, c’est gratuit !

Je vous souhaite bonne lecture, et surtout, joyeux Noël !

< Articles



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *