10 astuces pour combattre la panne de lecture

10 astuces pour combattre la panne de lecture

Que l’on soit écrivain ou non, la lecture est une activité extrêmement importante. Entre évasion, apprentissage et stimulation, elle présente de nombreux avantages. Mais voilà, il peut vous arriver de souffrir d’une panne de lecture. Un peu comme le syndrome de la page blanche, cette panne peut arriver sans prévenir. Ne vous inquiétez pas, elle est loin d’être une fatalité.

Panne de lecture astuces

1. Faire un break avec la lecture

Oui, je sais, je suis là pour vous donner des astuces pour lire plus. Mais ne partez pas, je m’explique ! Il peut arriver que l’on fasse tellement quelque chose que l’on en finit écœuré. Genre, la crème glacée : certes, vous adorez ça, mais si vous en mangez tous les jours, à tous les repas, il y a un risque d’en être un peu dégoûté. Avec la lecture, c’est pareil.

Certains lecteurs se forcent à lire énormément, soit par challenge personnel, soit parce qu’ils ont un blog de chroniques littéraires, soit parce qu’ils sont en études de Lettres (#Traumatisme 😭). Il peut arriver qu’une certaine lassitude s’installe et leur fasse un peu moins aimer la lecture.

Au lieu de mettre les bouchées doubles jusqu’à l’épuisement et la panne de lecture totale, peut-être serait-il plus judicieux de faire une pause, soit totale, soit partielle. Ralentissez votre rythme de lecture, changez vos habitudes, trouvez d’autres activités qui vous plaisent. En bref, suscitez le manque de la lecture pour avoir encore plus envie de vous y remettre.

Bien sûr, si vous n’avez aucune lassitude, aucun écœurement, ne tenez pas compte de ce conseil 😉

2. Lisez ce que vous aimez

Ce conseil peut paraître très bateau, mais pourtant, il ne va pas forcément de soi. Comme dit précédemment, de nombreux lecteurs s’obligent à lire des livres qui ne leur plaisent pas forcément. Ça a longtemps été mon cas.

Toute mon adolescence, j’ai été une lectrice compulsive, jusqu’à la fac où j’ai été un peu démotivée par tous les livres que mes professeurs nous donnaient à lire. En parallèle, j’acceptais de plus en plus de lire les livres de connaissances et de gens du Web, quitte à ce que le résumé ne m’emballe pas… Le coup de grâce a été un énorme pavé indigeste que j’ai mis 8 mois à terminer et qui m’a totalement bloquée dans mon envie de lire pendant des années…

Le cas de la fac de Lettres mis à part, ne vous sentez pas obligé de lire un livre qui ne vous tente pas juste pour faire plaisir à quelqu’un ou parce que vous l’avez acheté sans trop savoir pourquoi.

Donc, à bat les classiques que vous vous forcez à lire pour avoir bonne conscience. Adieu les livres de copains-copines qui ne sont pas toujours top mais que l’on ne veut pas vexer. Bye-bye le livre qu’on vous a offert pour Noël et que vous vous sentez obligé de lire alors qu’il a l’air nul. Lisez ce qui vous tente en premier lieu, et peu importe qu’il s’agisse du livre de Nabilla, d’un Tintin ou de l’intégrale des Rougon-Macquart. Kiffez votre lecture 😎

3. Osez sortir de votre zone de confort

Beaucoup de lecteurs se cantonnent à un genre en particulier et se disent que les autres seront forcément moins bien. Un peu comme les écrivains… Pourtant, il faut rester ouvert aux expériences : un roman d’un genre très éloigné de ce que vous lisez d’habitude sera peut-être votre prochain coup de cœur !

Depuis toujours, je suis une grande fan de fantasy, et jusqu’à récemment, je ne lisais que ça (et Amélie Nothomb). Et même Amélie Nothomb, au début, il a fallu batailler pour que je lise l’un de ses romans ! Finalement, je suis tombée amoureuse de sa plume.

Pour moi, les livres réalistes étaient forcément nuls, ça me ramenait aux romans contemporains un peu bizarres que mes profs de français me faisaient lire. Et puis, je me suis laissé tenter par quelques livres qui avaient l’air pas mal. Ils semblaient aux antipodes de mes lectures habituelles, et pourtant, ils ont contribué à me redonner goût à la lecture… et même à m’inspirer des romans. Si je n’avais pas lu Lettres à l’ado que j’ai été au printemps 2020, qui sait si j’aurais eu le courage d’écrire Mon immortel

En résumé, ne vous enfermez pas vous-même dans une case. Vous avez peut-être fait le tour de votre genre favori, peut-être qu’il est temps d’aller voir si l’herbe est plus verte ailleurs. Cela ne signifie pas que vous y renoncez pour toujours, juste que vous élargissez votre éventail de lecture.

Et si vous êtes en panne de suggestion, n’hésitez pas à demander à votre libraire, à vos connaissances ou à aller fureter sur les différents blogs et réseaux sociaux de chroniqueurs et chroniqueuses ! Une petite liste de mes favoris : Un monde de papier, Tigris Leonum et La Mélodie des mots (entre bien d’autres).

4. Instaurez une routine de lecture

Si vous me suivez depuis un moment, vous savez que je suis une grande adepte de routine, et surtout de routine d’écriture. Pour la lecture, c’est la même chose ! Si vous avez envie de lire davantage, il peut être judicieux d’instaurer une routine quotidienne (ou hebdomadaire) de lecture, pour prendre l’habitude jour après jour.

À petite dose, introduisez donc la lecture dans votre journée. Vous pouvez choisir de lire un petit peu le matin au réveil, le soir avant de dormir (idéal pour faire de beaux rêves ✨) (sauf si vous lisez Stephen King ✨), à la pause déjeuner, dans les transports en commun, aux toilettes, au goûter… Il y a plein de moments où vous pouvez glisser votre instant lecture quotidien, même s’il ne dure que cinq minutes !

Et en parlant de transports, utiliser les temps morts de votre journée peut être un excellent moyen de lire un peu chaque jour. Au lieu de scroller sur votre portable et de râler parce que le réseau coupe sans arrêt dans le métro, prenez un bon roman et évadez-vous loin de ce wagon crasseux et bruyant. Même chose dans la salle d’attente, dans le train, en attendant que votre téléchargement de film (😏) se termine ou que des invités arrivent.

5. Donnez-vous des objectifs

Un peu comme en écriture, un objectif peut vous challenger et vous aider à avancer plus rapidement. Attention bien sûr à choisir un objectif réalisable, au risque sinon de vous bloquer encore plus.

L’idéal est d’avoir un très petit objectif, comme ça, tout ce que vous lirez en plus sera du bonus. Choisissez par exemple 5 pages quotidiennes de lecture, ce qui est amplement réalisable, mais dès que ces 5 pages sont dépassées, n’hésitez pas à continuer si vous êtes embarqué par l’histoire.

Même si c’est petit bout par petit bout, vous avancerez régulièrement dans votre lecture jusqu’à prendre un rythme de croisière.

Lecture Mélany Bigot

6. N’hésitez pas à abandonner un livre en cours de route

Encore une fois, ça peut sembler évident, mais ça ne l’est pas pour tout le monde. Personnellement, je n’ai abandonné qu’une seule fois un roman que j’avais commencé, mais finalement, je regrette de ne pas avoir osé arrêter ma lecture pour certains livres qui m’ont véritablement étouffée tant je ne les aimais pas.

À chaque fois, comme un enfant sous la menace de son parent qui doit finir son assiette alors qu’il déteste les endives au jambon, je me suis forcée à les finir. Au point qu’ils me donnent la nausée. Ne faites pas ça, ne faites pas une indigestion de romans (ni d’endives au jambon) et ne vous forcez pas à finir un roman qui ne vous plaît vraiment pas. Préservez votre temps et votre motivation à lire pour des livres qui en vaudront la peine.

Tous les romans de la Terre ne peuvent pas être bons, et surtout, vous ne pouvez pas tous les aimer. Alors ce n’est absolument pas grave de réaliser en cours de route que vous vous êtes trompé dans le choix de votre lecture.

7. Changez de format de lecture

Il n’y a pas que le roman dans la vie ! Il existe bien d’autres formats qui peuvent susciter votre intérêt et vous faire vous évader de manière efficace.

Vous pouvez tout à fait porter votre intérêt sur des nouvelles ou les novellas. De nombreux éditeurs proposent des recueils et des anthologies, il y en a pour tous les goûts ! La maison d’édition Short Édition est par ailleurs spécialisée dans les histoires très courtes, à lire en 1 à 5 minutes top chrono !

Vous pouvez également jeter votre dévolu sur des bandes dessinées ou des romans graphiques. Il s’agit d’un autre style d’écriture qui peut tout autant stimuler l’imagination avec ses illustrations.

8. Passez aux livres audio

Je n’en suis pas spécialement fan, mais je sais que ce format a su guérir des pannes de lecture. C’est notamment le cas de Cassandra de la chaîne YouTube Croque les mots. Elle souffrait d’une grosse panne de lecture et a repris progressivement le rythme en écoutant des livres audio.

L’avantage de ces livres, comme pour les podcasts ou les vidéos, c’est qu’ils peuvent être écoutés n’importe quand et n’importe où, et vous pouvez faire autre chose en même temps. Certes, ça casse le côté « pause de lecture à 100 % », mais ça peut être un bon compromis pour ceux qui veulent toujours rentabiliser leur temps.

9. Relisez un livre que vous avez aimé

On a tous déjà eu un énorme coup de cœur lors d’une lecture. Un roman qu’on a tellement aimé qu’on y pensait tout le temps, qu’on le conseillait partout autour de soi, qu’on a lu, relu et rerelu.

En cas de panne de lecture aiguë, n’hésitez pas à vous tourner vers ces valeurs sûres, ces romans qui ne vous ont jamais déçu et que vous êtes sûr d’aimer. Vous vous embarquerez ainsi dans une lecture sans prise de tête, à votre rythme. Et progressivement, cela vous aidera à retrouver le goût de lire.

Vous pouvez me dire en commentaire quel est ce roman coup de cœur que vous seriez prêt à relire vingt fois sans hésiter ! Pour ma part, c’est assurément Les Chroniques de la Tour de Laura Gallego Garcia 💕

10. Écrivez

Nous sommes quand même sur un blog d’écriture, sacrebleu ! La lecture et l’écriture sont intimement liées, et je pense que lorsque l’on bloque avec l’un, il peut être de bon ton de se rabattre sur l’autre. Ainsi, lors de mes blocages d’écriture, je me plonge davantage dans la lecture. À l’inverse, si j’ai une panne de lecture, je ne fais plus qu’écrire.

À défaut d’avoir envie de vous plonger dans l’univers d’un autre, créez le vôtre jusqu’à ce que l’envie de lire un bon bouquin revienne. Et si jamais vous êtes AUSSI bloqué en écriture, eh bien, allez faire un petit tour sur ma formation « Débloquez votre écriture », peut-être qu’elle vous aidera 😉

Et vous, c’est quoi vos astuces pour combattre la panne de lecture ?

< Articles



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *