Comment travailler avec un illustrateur ?

Comment travailler avec un illustrateur ?

Vous êtes en train d’écrire votre livre quand une idée vous traverse l’esprit. Et si vous aviez des illustrations de vos personnages ? Non, le dossier plein à craquer de photos de Tom Hiddleston pour représenter votre protagoniste ne compte pas. Je parle ici d’illustrations officielles, que vous aurez commandées, qui vous appartiendront et qui représenteront votre personnage à vous. Mais voilà, travailler avec un dessinateur aguerri, cela ne se fait pas d’un claquement de doigt. Laissez-moi vous livrer quelques conseils pour travailler sans problème avec un illustrateur.

Illustrateur ou graphiste, que choisir ?

De la même manière qu’écrivain et rédacteur web, les métiers de graphiste et d’illustrateur ne sont pas exactement les mêmes. Même si, sans aucun problème, une même personne peut exercer ces deux activités simultanément.

Un graphiste est plutôt un technicien, il crée des visuels et des formes graphiques à partir d’outils. Il travaille principalement sur son ordinateur, avec des logiciels comme Photoshop, Illustrator ou Indesign. Il va se charger de la communication visuelle d’un produit ou va faire en sorte de transmettre un message.
L’illustrateur, lui, est un artiste. Il traduit des idées en images. Il peut bien entendu travailler dans la communication ou la publicité, mais sa démarche sera avant tout artistique. Il dessine avec une plume, qu’elle soit virtuelle ou réelle.
Généralement, le graphiste sort d’un BTS de graphisme ou de design, mais il peut faire des études plus longues, entre 3 et 5 ans. L’illustrateur, lui, est souvent diplômé d’une école d’art, comme Emile Cohl ou les Beaux-Arts. Tous deux, néanmoins, se doivent d’être créatifs, et peuvent être autodidactes.

Donc, si vous souhaitez de véritables dessins pour accompagner votre roman, tournez-vous vers un illustrateur freelance.

Travailler avec un illustrateur

Comment choisir son illustrateur ?

Facebook, Twitter, Instagram, Pinterest, Tumblr et Internet en général pullulent de dessinateurs talentueux qui ne demandent qu’à être découverts. Avant toute chose, il faut que vous choisissiez un illustrateur dont le style vous plaît et vous correspond. N’oublions pas qu’il s’agit d’artistes avant tout. Il est donc inutile de prendre le premier illustrateur venu et de lui demander de copier le style d’un autre. Non, il est important de lui laisser sa créativité et de respecter sa manière de dessiner.

Une fois que vous avez jeté votre dévolu sur un dessinateur, il faut vous assurer qu’il prenne les commandes des particuliers. Certains illustrateurs ne travaillent qu’avec des maisons d’édition, ou d’autres refusent tout simplement de prendre des commissions. Si les services de la personne que vous avez choisie ne sont pas clairs, n’hésitez pas à la contacter pour lui poser la question.

Généralement, les illustrateurs possèdent un site internet pour présenter leur portfolio et permettre aux potentiels clients de les contacter. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez toujours tenter de le joindre par ses réseaux sociaux.

Dessinateur qui travaille

Premier contact

Avant toute chose, n’oubliez pas que le dessinateur est une personne, pas un robot. Votre message doit être poli, vous n’êtes pas là pour lui donner des ordres et lui pour exécuter bêtement une tâche. Dans un premier temps, demandez-lui s’il accepte de travailler avec vous et exposez-lui votre projet.

Le dessinateur n’est pas non plus un devin. Si vous avez une idée précise de ce que vous souhaitez, dites-le-lui. Si par exemple vous souhaitez le portrait d’un personnage, décrivez-lui ledit personnage avec le plus de précision possible. Plus vous expliquerez comment vous imaginez votre protagoniste, moins vous risquerez d’être déçu et de faire perdre du temps à l’illustrateur avec des modifications.

Il est également important de déterminer à l’avance quel genre d’illustration vous souhaitez. Un dessin ex-libris, une vignette pour accompagner un chapitre ou une couverture sont des choses totalement différentes. Pensez à bien préciser l’usage que vous ferez de votre commande, pour des questions de droits d’auteur.

Les bons comptes font les bons amis

Votre commande a été acceptée par le dessinateur, et celui-ci vous a fait parvenir un devis. « Ah, mais c’est si cher que ça ? ». Pire : « Ah, c’est payant ? ». Oui, une illustration, ce n’est pas donné. Et comme on dit, tout travail mérite salaire.

Tout d’abord, sachez qu’un prix n’est pas fixe. De nombreux facteurs peuvent influencer la tarification d’une commande. Un portrait de personnage ne coûtera pas la même chose qu’une couverture de roman. Une image avec ou sans fond, un dessin avec un ou quatre personnages, en noir et blanc ou en couleur non plus. Le prix peut également varier selon les illustrateurs, selon la technique utilisée, selon leur niveau. Un illustrateur débutant ne fera pas forcément payer la même chose qu’un dessinateur qui a plus de quinze ans de métier derrière lui.

Inutile de discuter le prix. Négociez-vous le coût d’un repas au restaurant ? De votre baguette chez le boulanger ? De vos vêtements chez Tati ? Les commissions, c’est pareil ! Et arrêtez de promettre de la « visibilité » contre une illustration. C’est très gentil à vous de vouloir partager le travail de l’illustrateur en guise de dédommagement, mais un post Facebook n’aide pas à payer ses factures. Et l’illustrateur est un humain avant tout, il a besoin de se nourrir et de payer son loyer.

Urgent graphiste gratuit

Et au passage, je rappelle que ces conditions sont les mêmes pour les rédacteurs web, hihi !

Zora Kaylin : une collaboration de qualité

Instant storytelling, en tant qu’auteur, j’ai eu l’occasion de travailler avec plusieurs illustrateurs. La première est ma belle-sœur Marianne, qui réalise les magnifiques couvertures d’Abby McAlban.

J’ai également commandé une illustration à Tiphs, une dessinatrice très talentueuse dont je vous recommande le travail. Pour le moment, elle n’accepte plus les commissions pour de simples illustrations, mais si vous avez besoin d’une couverture, n’hésitez pas à la contacter.

Abby et Kurt par Tiphs
© Mélany Bigot
Illustration par Tiphs

Mais ma plus grosse collaboration, qui a commencé début 2018 et qui se poursuit encore aujourd’hui, est avec Zora Kaylin. Je lui ai à ce jour commandé près de trente dessins, et je ne suis pas près de m’arrêter. Mon objectif ? Avoir tous mes personnages en portrait ! Et les dieux savent que j’en ai vraiment beaucoup en stock.

Qui est Zora Kaylin ? Une illustratrice qui a énormément de talent, cela ne fait aucun doute. J’ai fait sa connaissance totalement par hasard sur Twitter. Je cherchais des dessinateurs dans l’idée de commander les cinq protagonistes d’Abby McAlban (il se peut que je me sois un peu emballée depuis). Son travail m’a tout de suite tapé dans l’œil. C’est ainsi qu’à commencé notre coopération.

Si vous connaissez déjà mon site, il se peut que vous ayez déjà vu certaines de mes commandes. La plupart se trouve dans la section Abby McAlban. Autrement, je vous glisse ici le lien vers le site de Zora. N’hésitez pas à y faire un tour et qui sait, peut-être vous laisserez-vous tenter par une petite illustration, vous aussi ? Mon nombre de commandes est certainement révélateur de ma satisfaction. En tout cas, sachez que pas une fois j’ai été déçue par l’un des dessins que Zora m’a proposés. J’ai dit que les illustrateurs n’étaient pas devins, mais je la soupçonne parfois de lire dans mes pensées et de faire exactement ce que j’attends. Ça, ou alors elle est allée à Tar-Minyatur pour rencontrer Abby et toute la clique…

© Marie Boutsoque
Illustration de Zora Kaylin pour l’histoire E=MC4 de Maderose

Vous voilà donc fin prêt à collaborer avec un illustrateur. J’espère que mes conseils vous auront été utiles. Vous n’avez plus qu’à écumer Instagram et compagnie pour trouver le dessinateur parfait pour votre projet. Et bientôt, vous aussi connaîtrez la joie intense de voir vos personnages jaillir de votre imagination et apparaître sous vos yeux !

< Articles



2 thoughts on “Comment travailler avec un illustrateur ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *