Écriture : mon bilan 2019 et mes projets futurs

Écriture : mon bilan 2019 et mes projets futurs

Dix ans. Dans deux semaines, cela fera dix ans que j’ai commencé mon premier roman, Abby McAlban. Quand je regarde en arrière, je n’arrive pas à réaliser tout ce que j’ai accompli depuis. J’ai mis au monde une véritable saga qui compte pour le moment 4 tomes. J’ai écrit en tout et pour tout 15 romans et de nombreuses nouvelles. J’ai créé une chaîne YouTube dédiée à l’écriture. Et tant d’autres choses qui me rendent vraiment fière aujourd’hui. Fière de pouvoir dire : je suis écrivain.
Comme l’écriture occupe désormais 95% de mon temps, j’ai pensé faire un petit bilan, à l’approche de la fin de l’année, sur mon année de 2019 et sur mes projets à venir.

Bureau d'écrivain

Abby McAlban : mais c’en est où ?

Ouch, la question qui fâche. À chaque fois que je croise un lecteur d’Abby McAlban, j’ai le droit à un interrogatoire en bonne et due forme. « MAIS OÙ EST LE TOME 5 ?! ». Wooh, on se calme.

Si vous tombez sur cet article et que vous ne me connaissez pas, je vous invite à aller découvrir ma saga, Abby McAlban, sur la page qui lui est dédiée. Le tome 4, Les Cavaliers de l’Apocalypse, est sorti en 2017. J’avais annoncé deux ans d’attente pour le tome 5, La Cité des Anges… Et disons que ces deux années sont écoulées et que le livre n’est pas prêt.

Actuellement, le roman est bloqué au chapitre 31, soit 326 pages, ce qui n’est pas si mal que ça. Mais j’ai choisi de faire une longue pause dedans, pour plusieurs raisons. Abby McAlban, c’est un projet qui dure depuis dix ans et qui me prend énormément de temps. Et même si j’adore Tar-Minyatur, le Adrian’s College et mes cinq ados magiciens, j’ai eu envie d’autre chose. J’ai écrit un tome bonus, Les Intouchables, ce qui m’a permis de mieux développer l’univers. Et j’ai commencé un nouveau roman dont je vous parlerai plus en détails après. Bref, j’avais besoin de nouveaux horizons.

Mais je pense également subir, encore aujourd’hui, un blocage au niveau d’Abby McAlban. Blocage que je vais vous expliquer tout de suite. Mais ne vous affolez pas, lecteurs de la saga, je compte bien finir ce tome 5 un jour et même écrire le tome 6, que j’attends depuis littéralement huit ans et que j’ai vraiment trop envie de commencer.

Boutique Abby McAlban

La réécriture d’Abby McAlban

Voilà l’une des tâches qui me demande beaucoup de temps depuis l’année dernière : la réécriture du tome 1 d’Abby McAlban. Il y a peu, j’ai publié un article sur les critiques négatives et la façon de les combattre. Dedans, je mentionnais un incident fâcheux dont j’ai été victime en 2018.

On m’a fait une critique négative sur le tome 1 d’Abby McAlban. Non, pas négative. Une critique méchante, et gratuite. Bien sûr, mon roman n’est pas parfait, loin de là. C’est le premier que j’ai écrit, et lorsque je l’ai publié, je n’avais que 18 ans. Je n’étais qu’une novice dans le monde de l’écriture. Mais cette critique n’avait pas pour but de souligner les imperfections de l’histoire, non, elle avait pour objectif de me descendre.

Et malheureusement, sur le moment, ça a eu l’effet escompté.

Deux semaines de blocage total ont suivi. Je n’arrivais plus à écrire un seul mot. Tout ce que je faisais me paraissait nul, sans intérêt. Il m’a fallu du temps pour reprendre confiance en moi et me remettre en selle, et sans mon amoureux et une amie qui m’est très chère, je ne m’en serais peut-être pas sortie si facilement. D’où l’importance de savoir bien s’entourer !

J’ai donc repris l’écriture et j’ai décidé de réécrire le tome 1 d’Abby McAlban. L’histoire en elle-même ne change pas, aucun personnage n’est modifié. Mais j’ai voulu adapter le style pour le rendre plus adulte, plus représentatif de ce que j’écris aujourd’hui. Donc oui, l’histoire reste naïve, mais n’oublions pas qu’il s’agit d’un roman jeunesse, écrit par une adolescente en quête d’évasion.

Zora Kaylin : une belle collaboration

Justement à l’époque où je recevais ma critique cinglante, je faisais la connaissance sur Twitter de Zora Kaylin, une illustratrice hors pair. Initialement, je voulais lui commander les cinq personnages principaux d’Abby McAlban. Puis j’ai ajouté Robyn. Et Akila. Puis les personnages secondaires. Les personnages d’In nomine Patris. Ceux de ma fanfiction X-Men. Ceux de Tonnerre…

Et c’est ainsi qu’aujourd’hui, en décembre 2019, j’attends ma trentième illustration by Zora. Mais c’est loin d’être la dernière. J’ai encore des dizaines de dessins à lui commander ! Je ne me lasse pas du plaisir de découvrir le visage de mes personnages, c’est toujours un grand moment d’émotion.

Vous pouvez admirer les magnifiques œuvres de Zora Kaylin un peu partout sur mon site et sur mes réseaux sociaux. De plus, vous pouvez en savoir plus sur la collaboration écrivain-illustrateur dans l’un de mes précédents articles.

Personnages fanfiction X-Men

Génération Écriture et les événements littéraires

En janvier de 2020, cela fera deux ans que je suis membre de l’association de jeunes auteurs Génération Écriture, dont je vous parle dans l’une de mes vidéos. La grande nouveauté de 2019 aura été mon entrée dans le bureau, en tant que secrétaire. À ce titre, mon année littéraire aura été bien remplie. Tous les jeudis, j’anime une soirée d’écriture sur le forum de Génération Écriture. Le but ? Motiver les participants à écrire et à avancer dans leurs projets.

J’ai également contribué à auto-éditer un recueil de nouvelles, Grimm en tout genre, inspiré comme son nom l’indique des contes des frères Grimm. J’ai pu m’entraîner comme correctrice, puisque c’est désormais le métier que j’exerce, entre autres.

À l’occasion de la sortie de ce livre, j’ai eu le plaisir de tenir le stand de Génération Écriture au festival des OctoGônes, en octobre à Lyon. Cela m’a réconciliée avec les salons, car ma première expérience à Kidexpo n’avait pas été glorieuse… J’en parlerai dans un prochain article.

Et cela m’a motivée à vite finir le tome 5 d’Abby McAlban pour vite organiser une nouvelle séance de dédicaces à La Poterne, comme en 2017.

Défis et atelier d’écriture

En novembre 2018, j’ai fait le NaNoWriMo, dont j’ai parlé dans un article. J’étais venue à bout de ce défi qui consiste à écrire 50 000 mots en un mois et j’étais plutôt contente de moi. Cette année pourtant, j’ai choisi de ne pas le faire. J’écris pourtant tous les jours, mais je ne me voyais pas faire quotidiennement 1667 mots.

Néanmoins, j’ai co-géré le NaNo-GE sur le forum de Génération Écriture, où je proposais des petits défis amusants à faire, comme ajouter une liste de mots à son récit.

Cette année 2019 aura également été l’année où j’ai arrêté mon atelier d’écriture, dont j’avais déjà parlé. J’ai participé à ce regroupement pendant un an, j’ai beaucoup apprécié et j’ai écrit des textes intéressants. Cependant, par manque de temps et parce que je ne regardais plus dans la même direction que certains de mes comparses, j’ai préféré ne pas continuer.

Mon mémoire sur l’écriture web et mon entreprise

S’il s’est bien passé une grande chose dans ma vie en 2019, c’est la fin de mes études de Lettres Appliquées. J’ai validé mon master avec une jolie mention Bien et j’ai fait un stage dans l’agence CitizenKid qui m’a permis de rencontrer des personnes formidables.

Pendant tout mon été, j’ai travaillé sur mon mémoire de fin d’études qui s’intitule « J’écris, j’écris SEO pour qu’ils reviennent ». J’y parle de l’influence de l’écriture web sur l’écriture littéraire. Merci à mon professeur d’anglais pour m’avoir soufflé cette idée de sujet bien plus fun que celle que j’avais au début.

Sitôt la soutenance effectuée, j’ai sauté à pieds joints dans le monde du travail. Je devrais même plutôt dire dans le monde de l’entrepreneuriat. Eh oui, me voilà rédactrice web en freelance ! Mais je consacrerai un article à cela une autre fois. Là, on parle de mon écriture LITTÉRAIRE, sacrebleu.

YouTube et ma boutique

Bon, niveau YouTube, 2019 aura été un véritable néant, mais je pense que cela ne vous étonne pas. Mais pas de panique, je compte continuer les podcasts, j’en ai deux d’avance d’écrits, et je prévois un vlog pour l’été 2020. Cependant, j’ai réussi à tourner une vidéo au cours de l’année, « 10 bonnes raisons d’adhérer à Génération Écriture ».

Mais la grande nouveauté de 2019 est l’ouverture de ma boutique en ligne. Vous pouvez désormais en quelques clics commander vos exemplaires d’Abby McAlban ! Elle est pas belle la vie ?

Bon, et l’écriture dans tout ça ?

Ah, oui, on dirait que j’ai surtout parlé de non-écriture jusque-là… Enfin, le mémoire compte quand même pour des mots ! Niveau écriture, j’ai été assez productive cette année. J’ai beaucoup avancé dans Protectors, le tome 2 de ma fanfiction X-Men, mais ça tout le monde s’en fiche car elle n’est pas publiée.

Comme ma sœur a fêté ses 22 ans, j’ai commencé à écrire le tome 3 de Gros Jet, la saga qui lui est dédiée et que je lui offre à chacun de ses anniversaires. Mais à cause de mon auto-entreprise, j’ai pris du retard et le livre n’est pas prêt. Je me hâte de le finir et de le mettre sur Wattpad, où se trouvent déjà le tome 1 et le tome 2.

Et pour finir… Tin-tin-tin, la GRANDE nouvelle que j’ai déjà mentionnée plusieurs fois un peu partout : j’ai commencé un nouveau roman ! Son titre ? Quand gronde le tonnerre. J’y consacrerai bien évidemment un article, quand les protagonistes seront dessinés.

Ce nouveau roman n’était pas du tout prévu. Dans ma tête, je devais sagement écrire Abby McAlban et Gros Jet, puis enchaîner sur le tome 6 de la saga, puis revenir à la série A… Mais que nenni ! Le 8 mai, très précisément, j’écoutais la merveilleuse musique Master of Tides de Lindsey Stirling. Et c’est là que l’histoire a littéralement « popé » dans ma tête. Tonnerre était né.

Depuis, je me consacre principalement à ce roman et je garde pour plus tard tous mes autres projets littéraires. J’ai deux bêta-lectrices qui lisent l’histoire au fur et à mesure de son avancée et qui me font des retours très constructifs (coucou Cat, coucou Apple). Vous aurez bientôt le résumé de Quand gronde le tonnerre à lire. En attendant, comme je suis impatiente, je vous livre la première illustration que j’ai reçue, celle du protagoniste, le prince Ren.

Prince Ren Quand gronde le tonnerre

Mes projets pour l’avenir

2020 est bientôt à nos portes, c’est l’heure de faire de bonnes résolutions. La première d’entre elles est d’écrire, encore plus qu’en 2019. Entre mon mémoire, mes études, mon stage, mon entreprise, j’ai eu l’impression d’être moins productive qu’en 2018. J’aimerais terminer Quand gronde le tonnerre cette année et me remettre à Abby McAlban 5.

Au niveau de mon entreprise, j’aimerais me développer davantage et écrire sur des sujets qui me touchent vraiment. L’écriture web et l’écriture littéraire sont peut-être deux choses différentes, il n’empêche qu’écrire reste écrire. Et je ne pouvais rêver mieux que de vivre un jour de ma plume.

J’envisage aussi depuis quelques temps de rédiger ma propre formation. Enfin j’envisage… Je l’ai déjà commencée, mais chut, c’est un secret ! J’en parlerai une fois que j’aurai quelque chose de sérieux et de complet à vous proposer. Et il est possible que vous, lecteurs de ce blog, vous soyez intéressés par cette formation.

Un autre projet est de m’offrir une semaine d’écriture. Alors je vous vois venir : mais tu écris déjà tout le temps ! Oui, mais j’aimerais partir, sortir de mon quotidien, aller dans un bel endroit inspirant et ne faire qu’écrire pendant une semaine. Un bon moyen de stimuler ma créativité, mon imagination et ma motivation ! Je mentionnais un vlog à venir sur ma chaîne YouTube tout à l’heure, vous venez d’en découvrir le sujet.

Enfin, j’ai un nouveau roman en tête, même si nouveau n’est peut-être pas le terme approprié. Il s’agit d’une idée de livre qui m’était venue quand j’avais 15 ans et que je n’ai jamais osé écrire. Mais divers événements dans ma vie plus récente m’ont amenée à me pencher de nouveau sur cette histoire, intitulée Mon immortel. Je n’en dis pas plus pour le moment, j’y reviendrai le jour où je l’aurai (re)commencée !

Ce bilan vous a plu ? Et vous, quels sont vos accomplissements et vos projets à venir ?

< Articles



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *