Pourquoi faire appel à un illustrateur quand on est écrivain ?

Pourquoi faire appel à un illustrateur quand on est écrivain ?

Ah l’illustrateur, le partenaire de longue date de l’écrivain. Que ce soit pour la promotion, les goodies ou l’objet livre en lui-même, il peut être judicieux de faire appel aux services d’un dessinateur. Dans un précédent article, je vous expliquais comment collaborer avec un illustrateur. Aujourd’hui, je vais vous dire pourquoi vous avez tout intérêt en tant qu’écrivain à faire appel à ses services.

Ne pas juger un livre à sa couverture, mais…

On entend souvent cette phrase, et elle est vraie. Un livre fabuleux peut avoir une couverture très moche, et à l’inverse, une couverture magnifique peut dissimuler un roman pourri. Néanmoins, il s’agit de la première chose que voient vos lecteurs. Alors il est essentiel de la soigner.

Dans le monde de l’édition, les éditeurs (à compte d’éditeur) travaillent généralement avec un illustrateur et un graphiste attitrés. Certains vous demanderont votre avis pour la couverture, d’autres, pas forcément.

Pour l’auto-édition, puisque vous êtes votre propre éditeur, c’est à vous de choisir votre illustrateur. Je vous donne des conseils plus détaillés dans mon article sur comment collaborer avec un dessinateur.

Cette couverture doit donner envie aux futurs lecteurs de découvrir votre histoire et votre univers. Elle doit intriguer sans trop en dévoiler, et surtout, elle doit être raccord avec votre genre littéraire. De manière générale, on verra plus souvent des illustrations dans les domaines de l’imaginaire, de la jeunesse, ou encore de l’humour. D’autres genres, comme les biographies par exemple, ont plus souvent une photographie en guise de couverture.

À vous de trouver un illustrateur dont le style semble convenir à ce que vous écrivez. Pour cela, n’hésitez pas à regarder ce qui se fait chez les auteurs de votre milieu, en écumant les catalogues des maisons d’édition.

Quand gronde le tonnerre
© Mélany Bigot
Couverture de Quand gronde le tonnerre par Loweana

Pourquoi pas un roman illustré ?

Certains auteurs aiment ajouter des illustrations à l’intérieur de leur livre. C’est quelque chose de très fréquent en littérature jeunesse, où on peut trouver de nombreux albums illustrés.

Mais des romans pour un public plus âgé peuvent également comporter des illustrations. Je pense notamment à la saga Les Tribulations de Lady Grant de l’auteur J. James. À l’intérieur des livres, on peut retrouver plusieurs scènes illustrées par l’artiste Lowenael, en noir et blanc.

Cela permet au lecteur, en plus de son imagination, d’avoir un aperçu des personnages et des décors. Un bon moyen de donner un aspect « réel » à votre histoire. De plus, si la description n’est pas votre fort, vous pouvez tout de même montrer à quoi ressemblent vos protagonistes.

En tant que lectrice, je sais que j’apprécie beaucoup quand il y a quelques illustrations au fil de ma lecture. J’ai l’impression que c’est une surprise, c’est toujours un plaisir de voir une scène autrement que dans ma tête.

Un illustrateur pour faire votre promotion d’auteur

En votre qualité d’auteur auto-édité, c’est à vous de faire votre promotion. Et cela passe généralement par Internet, via les réseaux sociaux ou votre blog personnel.

Faire appel à un dessinateur ou une dessinatrice pour réaliser des illustrations de votre histoire peut alors être une excellente idée. Grâce à ces dessins, vous attirerez l’attention sur votre roman et vous pourrez donner envie aux futurs lecteurs de le découvrir.

De plus, cela vous permettra de faire la promotion de votre livre sur des réseaux où les visuels sont primordiaux, comme Instagram, Tumblr ou Pinterest. C’est une façon originale de mettre en valeur votre roman, plus que partager uniquement la couverture.

Et si vous postez votre histoire sur une plateforme comme Wattpad ? Les illustrations peuvent servir à illustrer vos chapitres et à intriguer vos lecteurs.

C’est par exemple ce que fait l’auteur Ielenna avec sa fanfiction Ludo Mentis Aciem. La plupart de ses chapitres sont accompagnés d’une illustration pour représenter ce qui s’y passe et mettre en avant les personnages. C’est d’ailleurs grâce à ces dessins, réalisés par la talentueuse Emi, que j’ai découvert cette histoire incroyable.
Abby McAlban Mélany Bigot Emi
© Mélany Bigot
Illustration des personnages d’Abby McAlban par Emi

Goodies et contreparties Ulule

Certains auteurs auto-édités choisissent de publier leur roman via une campagne de financement participatif, via Ulule par exemple. C’est ce qu’ont fait Ielenna et J. James que je vous ai citées plus haut.

En crownfunding, il est important de proposer divers contreparties à vos contributeurs pour les encourager à participer. Ces contreparties peuvent être divers goodies, comme des marque-pages, des cartes postales, des posters ou des illustrations ex libris.

Ce genre de petits accessoires peuvent également être très utiles si vous allez en salon littéraire ou en dédicace. Une façon de mettre l’eau à la bouche de vos lecteurs et de leur donner envie de découvrir votre univers plus en profondeur.

Vous pouvez également mettre tous ces goodies en vente sur votre site si vous en avez un et ainsi diversifier votre offre. Sinon, il existe des plateformes d’impression d’accessoires à la demande, comme RedBubble.

Des illustrations ex libris et autres goodies peuvent aussi être de bonnes idées si vous participez à une box livresque. Qu’est-ce donc ? Une box à commander qui propose un ou plusieurs romans avec plein de petits cadeaux. Un peu comme pour une campagne Ulule, en somme, mais sous forme d’abonnement. Vos illustrations permettront d’ajouter des goodies à la box et de ravir vos lecteurs.

Des illustrations pour être heureux

Eh oui, outre le côté pratique, vous pouvez aussi passer commande auprès d’un illustrateur pour votre propre plaisir. C’est en grande partie ce que je fais depuis 2018, et je possède actuellement une belle collection d’une quarantaine d’illustrations. Et je ne compte pas m’arrêter là !

Personnellement, j’adore recevoir des illustrations de mes personnages. Tout a commencé quand, en séance de dédicace, une jeune lectrice est arrivée vers moi avec des fanarts de mes cinq protagonistes. J’ai failli pleurer tant j’étais émue et j’ai su dès cet instant que j’en voulais davantage.

J’adore mes personnages, je parle d’ailleurs dans l’un de mes articles du rapport que j’ai à ces « amis de papier ». Alors c’est vraiment merveilleux quand je reçois une nouvelle illustration dans ma boîte mail.
Aux commandes ? Zora Kaylin, ma fantastique acolyte dont je vous parle depuis déjà un bon moment. J’ai pour objectif de lui faire dessiner tous mes personnages principaux, et il y a du boulot, ça c’est certain !
Plus récemment, j’ai commencé à collaborer avec Emi, qui illustre Ludo Mentis Aciem. Je suis tout aussi fan de sa façon de dessiner et de donner vie à mes personnages. Je pense que je suis partie pour une longue collaboration, là aussi…
Et bien sûr, je peux aussi vous recommander le travail de la fabuleuse Loweana. Ses commissions ne sont pas toujours ouvertes, malheureusement, mais je vous invite néanmoins à aller voir ses dessins sur ses réseaux sociaux, ça vaut le coup d’œil. Et qui sait, peut-être que comme moi avec mon roman Quand gronde le tonnerre, l’une de ses illustrations vous inspirera un roman 😉
The Protectors
© Mélany Bigot
Illustration des personnages de la fanfiction X-Men par Zora Kaylin

Et vous, avez-vous déjà commandé une illustration de vos personnages ?

< Articles



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.